Les difficultés récurrentes rencontrées par les franchises sur les réseaux sociaux

Publié par shoki le

Etre présent sur les médias sociaux est devenu incontournable pour informer et communiquer avec ses clients, ces canaux ayant parfaitement intégré le périmètre de la relation client, telle qu’attendue par les consommateurs digitalisés.

En outre, rejoindre un réseau de franchise permet, notamment de bénéficier de sa visibilité et de sa réputation. Or, cette réputation passe désormais principalement par internet et les médias sociaux.

Les têtes de réseau et franchisés peuvent rencontrer certaines difficultés engendrées par la multiplication des pages sociales et la complexification des plateformes, où il est pourtant indispensable d’être présent et actif.

Une activité disparate sur les médias sociaux

L’une des premières difficultés rencontrées sur les réseaux sociaux par les franchises est l’harmonisation des différentes pages sociales pour chaque page des franchisés. 

La multiplication des pages entraîne des irrégularités : des photos de couverture non mises à jour, des photos de profil datées et des informations erronées.

Le référencement local peut donc devenir un casse-tête pour les têtes de réseau et/ou responsables communication. Cependant, il existe des outils et solutions pour simplifier la mise à jour d’information et vous garantir un bon référencement local.
Cette irrégularité problématique rencontrée par les franchises concerne aussi la qualité des publications diffusées sur les réseaux. Les franchisés n’ont pas toujours le temps ou les compétences pour développer le contenu sur Facebook ou Twitter, au détriment de l’ensemble du réseau lui-même. Il est alors impératif pour la tête de réseau de les accompagner grâce à la mise en place d’outils et de formations. Cet accompagnement doit également viser la régularité de publication et l’activité globale sur les réseaux sociaux. 

La démultiplication des pages sur les médias sociaux 

L’une des difficultés majeures également rencontrées par les franchises sur les réseaux sociaux est l’absence de centralisation des pages sociales. Chaque franchisé est indépendant, il a le droit de créer sa page Facebook ou Google my business en toute autonomie. Il est donc parfois difficile pour la tête de réseau d’avoir une vue globale des pages existantes et d’accompagner les franchisés dans la gestion de ces pages sociales.

La centralisation de l’ensemble des médias sociaux de la franchise est un bon moyen de garder un œil sur l’exercice de communication des franchisés et de maintenir sa e-réputation. De plus, ce manque de centralisation multiplie le temps passé sur les réseaux sociaux pour jongler de page en page. Effectivement, la gestion des multiples pages est un travail chronophage, en dehors des missions principales des franchisés et par conséquent, souvent dépriorisé. Un temps coûteux qui justifie d’investir dans des outils performants.

La difficile synchronisation des équipes pour gérer les réseaux sociaux

Quand arrive la question des réseaux sociaux, celle-ci est souvent accompagnée de la question des responsabilités. Si l’on se réfère au modèle de la franchise, composé, à la fois d’une tête de réseau et de multiples franchisés, il est nécessaire de définir qui crée les publications ? Qui valide ? Qui publie ?

Certaines franchises choisissent de gérer l’intégralité des réseaux sociaux, d’autres, décident de collaborer étroitement avec les franchisés. Différentes politiques sont menées, en fonction des besoins et impératifs propres au réseau. 

Il n’y a pas une seule bonne solution. Cela dépend fortement de la relation que vous entretenez avec les franchisés et des accords fixés à la signature du contrat de franchise. Mise en place de la stratégie de contenu, création des différentes publications, validation avant publication, encouragez la collaboration de vos équipes et mettez en place des solutions et une organisation performantes à l’aide d’un outil et de méthodologie.

Un travail de sensibilisation auprès des franchisés

Les franchisés sont des entrepreneurs, très occupés, portant de lourdes responsabilités sur leurs épaules.
Le challenge pour la tête de réseau est de provoquer une “prise de conscience” de l’importance d’une bonne image de marque en ligne et de donner de nouveau la priorité à cette tâche, qui peut être chronophage, sans outil adapté.
Les réseaux sociaux ont un réel impact sur le développement et la croissance d’une franchise. la tête de réseau se doit de mobiliser les franchisés sur cette question et de les accompagner dans cette activité.

Enfin, les franchisés sont souvent issus de diverses formations. Dès lors, ils n’ont pas systématiquement de compétences en communication. En outre, certains n’ont pas spécialement un goût pour les médias sociaux. Ils relèguent donc cette tâche au second plan, représentant un manque à gagner certain pour leur entreprise et plus largement pour l’ensemble du réseau de franchise. Il est donc nécessaire pour la tête de réseau d’effectuer un travail de pédagogie et de leur fournir les outils adéquats pour faciliter la gestion des réseaux sociaux.

Conclusion

Les réseaux sociaux représentent un réel levier de croissance pour les franchises. Cependant, leur gestion peut devenir complexe et anarchique sans un outil approprié, un bon accompagnement des franchisés et la sensibilisation de chaque membre du réseau à leur importance.

Catégories : Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *